On en a parlé récemment par ici et même par , je vais maintenant vous le présenter plus en détails car c'est un coup de cœur du moment, et pas seulement à Bures-sur-Yvette.

linq

Linq est donc un jeu de mots et d'association d'idées comme je les affectionne particulièrement, bien pratique avec son petit matériel (des cartes et quelques jetons) dans une boîte en carton facile à caser dans une valise ou un sac de plage.

Chaque joueur (4 à 8) reçoit une carte de rôle : espion ou contre-espion. Il n'y a que 2 espions autour de la table, et le but pour eux est de reconstituer leur couple, de retrouver leur comparse, si vous voulez. Tous les autres, contre-espions, doivent les démasquer, et pourquoi pas essayer de les empêcher de se reconnaître.


Par quels moyens, me direz-vous ? Et c'est là bien sûr que ça devient rigolo : pour une manche, on va faire deux tours de table, où chacun prononce un mot. Un mot comme ça, pas de contexte, pas de raison valable, rien du tout. Sauf que les espions, sur leur carte de rôle, ils ont justement un mot, qui est le même pour les deux. Ils ne doivent en aucun cas le prononcer, mais si possible faire comprendre à l'autre qu'ils ont ce mot, par association d'idées comme je disais plus haut. Ils ont donc deux mots pour cela, et pendant ce temps les contre-espions écoutent eux aussi attentivement en essayent de comprendre les connexions qui se jouent là, éventuellement de brouiller les pistes en partant sur le même champ lexical, etc ...


A la fin des 2 tours, on vote en désignant des deux mains les deux supposés espions (ça peut être soi-même et un autre). Si les espions se sont retrouvés tous les deux, ils marquent des points et ceux qui les ont démasqués en marquent également. On peut aussi deviner le mot commun, ce qui rapporte un bonus. Mais tout ce système de comptage de points n'a aucune importance par rapport au plaisir de jouer à ce jeu, de jouer avec les mots, de se glisser dans la pensée de l'autre, de s'expliquer les feintes et les subtilités qu'on a tentées, etc ... Nous on joue sans les jetons tellement on s'amuse !

Linq, d'Erik Nielsen et Andrea Meyer, édité par In ludo veritas, pour 4 à 8 joueurs à partir de 10 ans, environ 20€