En lisant Libé ce matin, j'ai découvert cette nouvelle (qui date de lundi) réjouissante à tous points de vue : des joueurs adeptes de jeux vidéo ont largement contribué à résoudre un problème crucial concernant la structure d'une enzyme  utilisée par un rétrovirus, et cette découverte pourra sans doute être très utile dans la recherche contre le sida puisqu'il s'agit là aussi d'un rétrovirus.

Pour lire l'article, cliquez .

Cette nouvelle est donc excellente sur deux plans :

- dans le domaine de la recherche médicale, bien entendu, puisqu'il s'agit d'une avancée majeure dans la compréhension du fonctionnement des rétrovirus. Les comprendre est le meilleur moyen de pouvoir ensuite les combattre. Espoir, espoir ...

- dans le domaine du jeu, car cette mise en lumière des capacités développées par les joueurs grâce à leur pratique ludique est une excellente façon de rappeler que le jeu, y compris le jeu vidéo, est une activité qui permet à l'être humain de se développer. Les medias traitent souvent des jeux vidéos sous l'angle des pratiques excessives, qui engendrent dépendance et repli sur soi, et nécessitent même parfois des traitements. Mais il convient de dire que dans la majorité des cas, le jeu vidéo, comme tout jeu, permet au joueur de développer des capacités, un esprit d'analyse, d'adopter une démarche de résolution de problème, de faire des essais, des erreurs et de progresser, de communiquer avec ses partenaires ou adversaires, bref de faire montre de qualités très positives et indispensables à une vie personnelle, professionnelle et sociale équilibrée.

Voir d'ailleurs à ce sujet les articles concernant les recherches de la grande prêtresse du jeu vidéo, développeuse et chercheuse, Jane McGonigal, qui nous dit que le jeu nous rend meilleurs, et dont voici le site : janemcgonigal.com

J'en profite aussi pour vous signaler, un peu sur le même sujet, la tenue d'une conférence sur la place des jeux vidéos et des écrans en général dans la vie des enfants et adolescents le jeudi 29 septembre à Paris dans le 15e. J'y serai ainsi que des collègues, et je ne manquerai pas d'en faire un compte-rendu ici. Pour plus d'infos, cliquez .