Voici un jeu qui nous transporte dans l’univers des aborigènes d’Australie : les joueurs incarnent des chasseurs essayant de capturer des proies, et vous savez sans doute que les chasseurs aborigènes utilisent comme arme le boomerang, d’où le titre !

Des animaux vivant dans différents milieux naturels sont exposés autour d’un cercle formé par une cordelette. Les chasseurs choisissent secrètement une carte représentant l’un des environnements puis misent un certain nombre de points, en lançant chacun leur tour un petit boomerang dans le cercle. Chacun peut s’arrêter quand il veut et ramasser le tas de boomerangs. Celui qui mise le plus peut révéler en premier sa carte milieu naturel et attraper les animaux qui vivent dans ce milieu. Puis le suivant par ordre d’importance de la mise fait de même, mais il ne reste peut-être plus d’animaux correspondant à la carte qu’il a choisie … Et ainsi de suite jusqu’au dernier chasseur.

boomerang

Et l’on recommence une nouvelle chasse. On chasse jusqu’à épuisement du gibier (quand la pioche de cartes d’animaux est vide). A ce moment-là, on compare les prises des joueurs : dans chaque famille d’animal, c’est celui qui en a le plus grand nombre qui marque des points, autant qu’il a capturé d’animaux de cette  sorte. Les boomerangs accumulés rapportent aussi : un point par lot complet de six boomerangs.

Un joli jeu d’enchères qui nous rappelle "Non merci", sur un thème original et où l’on a même le plaisir de lancer réellement les petits boomerangs - mais ils ne reviennent pas !

Boomerang, un jeu de Dominique Ehrhard et Michel Lalet, illustré par Dominique Ehrhard, édité par Lui-même, pour 3 à 5 chasseurs aborigènes à partir de 8 ans, environ 15 €